Les salariés rhônalpins prennent-ils bien soin de leur santé ?

La réponse est oui d’après l’édition 2015 de l’Étude annuelle Santé et bien-être au travail publiée par Malakoff Médéric. Selon ce baromètre, les salariés de la région Rhône-Alpes prêtent une attention toute particulière à leur hygiène de vie, même s’ils conservent quelques mauvaises habitudes… Une bonne nouvelle pour les entreprises locales puisque la santé et le bien-être des salariés impactent directement leur performance.

 

Santé au travail Rhône-alpes
92 % des salariés rhônalpins estiment qu’il “fait bon vivre” dans leur région.

75 % des salariés rhônalpins déclarent agir pour  adopter un mode de vie sain (exercice physique, nourriture diététique…). Ils seraient même de moins en moins nombreux à fumer : 22 % contre 27 % en 2015 (23 % au niveau national).

Autre bon point : ils seraient moins touchés qu’auparavant par le stress au travail. 66 % des salariés indiquent que leur travail est « nerveusement fatigant » contre 72 % en 2009. Leur qualité de sommeil se serait également nettement améliorée. Actuellement, 27 % des salariés de Rhône-Alpes (28 % au niveau national) déclarent souffrir de troubles du sommeil contre 34 % en 2009.

Cette bonne qualité de sommeil n’empêche cependant pas l’utilisation de somnifères, stimulants et antidépresseurs pour 14 % des répondants (contre 15 % au niveau de la France). Un chiffre qui a triplé en 7 ans. 48 % auraient de plus tendance au grignotage entre les repas. A noter que cette mauvaise habitude concerne en majorité les femmes (58 % des personnes concernées).

 

Une meilleure santé pour moins d’absentéisme

Les entreprises sont directement concernées par la santé de leurs salariés. Selon l’étude de Malakoff Médéric, cela impacte en effet le taux d’absentéisme. Les salariés indiquant prendre soin de leur santé (75 % en Rhône-Alpes) ne sont  ainsi que 10 % à avoir déjà demandé un arrêt maladie. A l’inverse, les salariés victimes de troubles du sommeil sont 43 % plus nombreux à avoir été arrêtés. Et ceux consommant des stimulants ont connu deux fois plus d’absence.

Grâce à la bonne hygiène de vie de ses salariés, la région Rhône-Alpes affiche un taux d’absentéisme en dessous de la moyenne nationale.  31,8 % des répondants de la région ont été arrêtés au moins une fois dans l’année contre 32,6 % au niveau national. Le nombre de jours d’absence de ces travailleurs dépasse toutefois celui de la moyenne française (38 jours contre 35).

 

Un difficile équilibre entre vie privée et professionnelle

35 % des salariés rhônalpins trouvent qu’il est difficile de concilier leur vie professionnelle et leur quotidien personnel ou familial. Ce taux est très proche de la moyenne nationale (34 %). Avec le vieillissement de la population, ces difficultés pourraient s’accentuer. Les répondants sont déjà 17 % à devoir prendre soin d’un proche dépendant ou malade (contre 15 % en 2015). Les plus de 50 ans sont les plus concernés par le problème (22 %). Cela peut notamment s’expliquer par l’âge avancé de leurs parents.

En savoir plus : avec la généralisation de la complémentaire santé, les problématiques liées à la santé des salariés devraient devenir encore plus cruciales pour les entreprises. Découvrez dans notre rubrique mutuelle entreprise comment la prévention des salariés fait partie intégrante de la généralisation de la complémentaire santé dans les entreprises.

Les salariés rhônalpins prennent-ils bien soin de leur santé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>